samedi 22 septembre 2018

Mon gilet de poils

Quelle poésie, ce titre ! 

Cela faisait longtemps que je voulais me faire une veste sans manches en fausse fourrure, et la soirée thématique ''Chalet Chic'' (voir l'article ici) en était l'occasion. Au début, ma tenue devait être composée de la robe et de ce gilet. Mais une fois sur place, au vu de la chaleur, j'ai abandonné le gilet sur le siège de la voiture et j'ai très bien fait! 

Je n'ai pas de belle, grande ou anecdotique histoire à raconter sur la confection de ce gilet. C'était une couture très simple, composée de 6 pièces seulement, doublure comprise. Il faut juste un peu de vigilance quand il s'agit de retourner la veste afin d'assembler la doublure. Mais je suis assez fière de moi sur ce coup-là, j'ai compris tout de suite!
Je n'ai fait qu'une modification au patron : j'ai arrondi le devant (je trouve cela plus harmonieux avec mes formes).
Le patron est le Bell Town de Straight Stitch Designs, vous pourrez trouver le patron gratuit
Laissons la place aux images :









Chalet Chic

Tout a commencé il y a quelques semaines, quand M. F m'a invitée à l'accompagner à une soirée de reconnaissance pour les bénévoles dont il fait partie. 
J'ai bien évidemment accepté... Un peu plus d'une semaine avant la soirée, j'ai tout de même eu la bonne idée de demander s'il y avait un code vestimentaire pour la soirée. Et oui, il y en avait un. Et je n'avais aucune idée de ce que je pourrais mettre... Le thème était : Chalet Chic!
Pour info (car cela peut avoir son importance dans cet article, vous allez comprendre), je vis au Canada, au Québec plus précisément. Après avoir cherché sur internet (qui me donne des looks divers et variés et pas toujours ), demandé à des collègues et regardé un lien envoyé par M. F, j'avais décidé de simplement prendre une longue chemise à carreaux rouges et noirs, de mettre une ceinture et hop! Mais étant donné que cela va à l'encontre de ma vision des choses, j'ai plutôt décidé de faire ma tenue (quand même!!!). J'ai opté pour une robe, pas trop courte pour être assez chic, et pour le côté chalet j'ai gardé l'idée des carreaux noirs et rouges (tu sais, la chemise de bûcheron canadien!). Emballé c'est pesé!
Je suis donc allée acheter mon tissu, puis j'ai découpé la robe. Enfin la robe... toutes les pièces, excepté le dos de la robe. J'avais décidé de faire une robe droite au dessus des genoux, et finalement au découpage j'ai décidé de faire la version Hi-Low de la robe (courte devant et longue derrière pour celles qui ne connaissent pas le terme). Du coup, ce qui devait arriver arriva! J'ai manqué de tissu! Et bien évidemment je suis retournée au magasin pour acheter le métrage dont j'avais besoin. Et ce qui devait arriver arriva : plus de ce tissu en magasin...! Ah ah ah cela aurait été drôle si ce n'était pas arrivé la veille de ladite soirée! Donc j'ai acheté un tissu du même genre (je suis restée dans les carreaux noirs et rouges mais avec un petit lignage blanc) et je me suis confectionnée ma tenue. Le patron est la Venice Dress de New Horizons designs, vous la trouverez en cliquant ici. J'avais déjà fait 2 versions de cette robe pour laquelle j'avais craqué juste en la voyant, l'article en cliquant
J'ai fait 2 modifications au patron initial : les manches que j'ai arrêté au coude, et le hi-low que j'ai allongé à l'arrière.
J'ai eu pas mal de compliments sur ma tenue et je dois avouer que nous étions parmi les rares à avoir respecté le thème vestimentaire pour cette soirée. 

Je vous laisse les photos pour juger:










samedi 8 septembre 2018

Mon amie Kosima et mon ennemie l'anémie

Sophie Denys (alias Sophie Blossom pour celles qui connaissent) lance enfin sa marque de patrons!!! Mazeltov! Vous trouverez d'ailleurs l'article sur ce cheminement ici, ça vaut vraiment le coup de le lire.
Commençons par le commencement : j'ai découvert Sophie Blossom (son blog est , vous y trouverez quelques patrons gratuits) au gré de quelques pérégrinations virtuelles. J'aime beaucoup sa plume, sa fraîcheur, sa façon de penser et surtout, venons-en au fait, ses patrons. 
En fait, pour ceux qui me connaissent, j'évolue surtout en Amérique du Nord concernant la couture. Essentiellement parce que peu de designers français font des patrons dans des très grandes tailles ; au contraire des nord-américains, et l'on peut aisément comprendre pourquoi... Le style n'est vraiment pas le même non plus. Cela fait quelque temps que je cherche surtout des patrons pour des vêtements en tissé, je ne suis plus intéressé pour l'instant par le jersey, ou vraiment très peu (on le sait, il ne faut jamais dire jamais!). Je suis française et comme toute française qui se respecte, j'aime le chic de notre style, j'aime la french touch qui nous rend si classes avec un petit rien! Je retrouve cela dans les patrons de Sophie Blossom (j'ai craqué sur sa blouse Laurel -tu peux la trouver et constater par toi-même, que je n'ai pas encore réalisée en raison de la taille qui ne me va pas encore) et surtout dans le premier patron de Sophie Denys. Quand j'ai lu qu'elle comptait lancer sa propre marque de vêtements, je suis restée à l'affût. Et quand j'ai (enfin) vu qu'elle cherchait des testeuses pour le premier patron de sa marque, eh bien que croyez-vous qu'il arrivât. Je me suis jetée sur l'occasion et j'ai eu l'honneur d'être choisie...
J'ai donc fait une première toile, suite à laquelle elle a pu voir un problème avec son logiciel de patronnage pour les plus grandes tailles ; problème qu'elle a bien évidemment résolu, ce qui a fait qu'elle a pu garder les plus grandes tailles, pour le bonheur de bien d'entre nous! J'ai ensuite décidé de refaire une toile suite à ses modifications, toile qui finalement est plus finale que toile, à mon grand bonheur! Les explications sont claires, le patron taille vraiment bien (et croyez-moi, c'est quasiment le plus important pour moi!) et le résultat est pour moi le chic français. Elle se paie même le loisir de nous proposer 3 encolures différentes et 3 façons de faire les manches! Bref, vous comprendrez que je suis fan (depuis un moment déjà de cette fille!) de son nouveau patron que vous trouverez

Voilà pour la première partie du titre de cet article. Passons à la seconde partie... On m'a diagnostiqué il y a peu de l'anémie... Cela fait plusieurs mois que j'ai peu d'énergie, que je remets au lendemain, que je commence et ne finis pas. Cette blouse toile / finale en est la preuve. Bien évidemment j'ai respecté les délais concernant le test de patron, mais je n'ai pas terminé la seconde toile ni encore moins fait la finale car elle ne l'a pas demandé, elle n'en avait pas besoin pour la sortie du patron. J'avais pourtant déjà le tissu de prêt pour cette blouse mais impossible de la faire... C'est là qu'intervient cette foutu anémie. Sur un plan plus personnel, je vous rassure, je vais bien même si je tourne au ralenti en ce moment et je prends soin de moi. Je me gave de viande rouge (youpi...), de légumes verts et de vitamine C (commencé aujourd'hui seulement!) en attendant de trouver la raison de cette cochonceté et revenir un tant soit peu à la normale.

Bref, je fais place aux photos car les images parlent plus que les mots :





 






















mercredi 5 septembre 2018

Ma blouse terminée 1 mois et 1/2 après ma finale...

Eh oui, je suis comme ça moi!
Je fais les choses à l'envers, je suis rebelle et j'aime ça! 
Ça fait partie de mon charme... enfin je crois... enfin j'espère...

Bref, pour voir la blouse finale en question, c'est , c'est celle que j'avais réalisée pour mon premier article en tant que blogueuse pour une grande enseigne de tissu (et rappelez-vous, tout est entièrement à leurs frais, c'est pas beau la vie!). C'est le patron Burda B6551. Le tissu est un tissu inconnu en polyester trouvé dans un magasin communautaire, et un bout de dentelle trouvé je ne sais plus où...

En fait, j'avais fait 2 toiles. Tout est déjà expliqué dans le premier article concernant cette première toile. Et la seconde est celle-ci. Une toile qui n'en est pas vraiment une car elle est bien plus que portable. Et je la trouve vraiment superbe. Moins classe que la blouse en raison de la couleur mais néanmoins très belle.

J'ai une version plus automnale en vert anis et manches longues qui attend juste son tour...

Je fais place aux photos, je n'ai pas grand chose à rajouter!


  


Une orque pour Rosalie

J'y ai passé un temps fou mais je voulais qu'elle soit parfaite... Ce n'est évidemment pas le cas mais elle le sera pour sa destinataire et sa maman...
Nous sommes toujours bien plus critique envers nous (quoique ça c'est fini pour moi!) et nos réalisations / créations qu'envers les autres / celles des autres. Par contre, je suis fière de mon oeuvre. On peut même dire que c'est une création car j'ai tout fait sans patron, je me suis juste aidée d'une photo trouvée sur internet.

Bon, commençons par le commencement... Ma petite sœur est maman depuis ce matin 10:11 heure française... Et elle m'a passé commande (il y a bien longtemps je l'avoue, je m'y prends toujours au dernier moment... j'essaie de bosser là-dessus mais bon, pas facile à mon âge!). Et branle-bas de combat pour trouver un patron (que je n'ai pas trouvé d'ailleurs), essaie de trouver des dimensions (ah ah ah cherche dimension sac couchage bébé sur internet et bon courage!). Le choix des tissus a été bien sûr la partie la plus facile, et je suis assez contente des petites baleines sur le tissus intérieur...! 
Si c'était à refaire : je ferais le corps de la baleine plus haut, la queue plus grosse et je garderai les nageoires. J'ai pris le rembourrage le plus gros mais je pense que je mettrais le double car j'aimerais qu'il soit encore plus moelleux pour le petit cul de ma nièce. Nous sommes d'accord pour dire que ce sont des ''améliorations'' quelque peu négligeables mais tout de même. On apprend... quand on fait sans patron, c'est toujours plus difficile. Mais comme je l'ai dit, je suis très fière de ce que j'ai fait et je sais que ça comblera la maman... J'ai maintenant hâte de lui confectionner des petites robes, des petits hauts, des pantalons, des bloomers et autres joyeusetés... J'ai déjà acheté plein de tissus et je dois trouver un juste milieu entre nos deux garde-robes... Cela dit, ses vêtements seront bien plus vite réalisés, aucun ajustement pour forte poitrine pour ce petit bout!

Pour les tissus, l'extérieur est du minky ; le noir avec des petits coeurs et le blanc a des boules en relief. L'intérieur est du coton. il y a une fermeture éclair bien évidemment.

Allez, comme d'habitude, place aux photos


 


lundi 30 juillet 2018

Comment se faire 2 blouses et se créer un besoin!

J'ai participé au test pour cette blouse. Mon dernier test pour ma designer chouchou... Le Lollapalooza! `Pour le lien (affilié), cliquez .
Dès que j'ai vu le patron, j'ai su que c'était LE patron de l'été et qu'il avait un énorme potentiel. Je me suis par contre pas mal éloignée du patron de base pour faire mes blouses, pour des raisons tout d'abord évidentes de morphologie et d'esthétique personnelle.

Voilà les modifications apportées :
- à mon goût il taille bien trop grand. D'après les mesures, je devais faire un 5X et je me retrouve à faire un 2X!!! D'où vraiment l'utilité des toiles, je n'arrête pas de le répéter!
- pour les manches, j'ai décidé de supprimer le volant initial pour faire une manche longue. Je n'aimais vraiment ces fronces au niveau du coude. Je me demande par contre si je ne vais pas faire une prochaine blouse avec les manches courtes élastiquées
- j'ai déplacé l'élastique de la taille pour le mettre au niveau de la poitrine, mais que sur le devant. Étant donné que je n'ai pas de taille, cela me rendait plus grosse encore. Autant mettre en avant mes 2 magnifiques avantages!
- plutôt que de mettre un élastique classique (en passant, la méthode donnée dans les instructions est vraiment bonne), j'ai décidé de faire des fronces en mettant simplement du fil élastique dans la canette du bas.

Pour la blouse rouge, j'ai utilisé du satin et pour la verte, de la popeline de coton. Elles sont si légères et si agréables à porter, j'adore! Je sens que je vais beaucoup les porter...
Je conseille d'amidonner les tissus très fluides, surtout pour les débutantes car ce genre de tissu glisse tellement facilement.

Pour revenir au titre... En mettant ces blouses, je me suis rendue compte que je n'avais pas de bas pour mettre avec vraiment. Je pense qu'un beau pantalon en lin blanc ce serait le top avec! Allez, projet no 68745 sur la pile!

Laissons place aux photos. Je vous ai mis en premier le test que j'ai fait en respectant le patron à la lettre et en me basant sur la table des mesures pour choisir la taille. Vous pourrez aisément faire la comparaison avec les 2 ''finales''.




 





mardi 24 juillet 2018

Ma blouse légère, et mon premier article pour le blog de Fabricville

Je ne pense pas vous en avoir parlé sur le blog, mais une amie (en fait une femme rencontrée sur un groupe Facebook de couture du Québec qui est devenue une amie par la suite) m'avait proposé de me présenter virtuellement à une personne de chez Fabricville (une enseigne de tissus et autres articles de couture (à l'image de Mondial Tissus ou Toto Tissus en France) afin de savoir si cette dernière serait intéressée à me faire faire partie de leur équipe de blogueuses. Arguant qu'il y avait pas mal de blogueuses qui écrivaient en anglais seulement, et qu'il n'y avait pas vraiment de représentante de femme ronde. Arguments qui ont fonctionné étant donné que j'ai eu ma chance. La balle est dans l'autre camp, je devrais savoir début août si la collaboration peut se continuer tout au long de l'année...
Le principe est simple : je choisis un patron (qui peut être acheté en ligne), je choisis le/s tissu/s et les autres fournitures nécessaires à la confection du vêtement, tout étant à la charge du magasin. Je fais le vêtement et écris un article sur leur blog (cliquer ici pour accéder au blog) en mettant les liens vers les tissu et patrons. C'est vraiment l'idéal : coudre gratuitement !!! 

Mon premier choix (aidé par mon amie Chantal (c'est une couturière extraordinaire, voir son blog !) est une blouse - chemise, le Burda 6551. J'ai choisi de faire la version A qui est sans manche, avec un empiècement au-dessus de la poitrine, en raison de la chaleur que nous subissons ici à Montréal mais également pour le côté chic que peut apporter cet empiècement. Au début j'ai voulu la faire en noir, mais nous n'avons pas réussi à trouver le mix parfait de tissus. Nous nous sommes rabattues sur le crème qui est naturellement chic et le tissu de l'emipècement a été un véritable coup de coeur. Un voile avec des chevrons en texturé. Pour aller avec, un crêpe très léger et si agréable à porter.

J'ai fait une première toile pour voir s'il était possible de faire le patron sans ajustement pour forte poitrine que je dois régulièrement faire. Pourquoi essayer sans ajustement ? En raison de la particularité de ce patron : 1 empiècement poitrine et 4 pans en bas... Je voulais m'éviter ce petit bonheur-là. Mais peine perdue! J'ai fait une seconde toile (toute en noire, elle est superbe), qui n'est pas terminée (me restent les boutonnières, les boutons ainsi que la finition du bas) mais qui m'a confirmé que je devais TOUJOURS faire ce satané ajustement.
Mis à part cet ajustement, j'ai seulement raccourci de 4cm la longueur de la blouse car je trouve que sur une personne petite et ronde, un vêtement trop long tasse...

Après cette seconde toile, j'ai enfin pu couper tranquillement dans mes précieux tissus. 

C'est un patron qui à mon goût n'est pas difficile à faire si l'on fait preuve d'assez d'attention et de patience. Il y a plusieurs pièces pour les deux devants, il faut entoiler le col et les deux pans des boutonnières, il faut cranter le col. Mais le jeu en vaut la chandelle. Si l'on choisit de prendre un tissu très fluide, je conseille de rigidifier ce tissu (soit à l'aide d'un produit acheté, soit à l'aide d'un mélange maison eau-fécule de maïs) surtout pour celles qui débutent! Pour le reste, lire les instructions et y aller avec l'huile de coude.

Cette blouse est légère et très agréable à porter. L'empiècement est très chic à mon goût et les boutons nacrés rehaussent ce chic. Je vous avouerais que j'aime autant ma toile noire que la blouse finale couleur crème. C'est un autre style mais je suis bien contente du résultat. 

Laissons place aux photos!





dimanche 6 mai 2018

Mon cher blouson

Le voilà enfin!
Mon blouson avec ce tissu qui m'a fait de l'oeil à peine entrée dans le magasin de tissus dans le cul du monde! Il n'est pas parfait (je n'avais pas fait de toile...) mais je l'aime tellement, surtout à cause du tissu! 
Commençons par le commencement : il s'agit du Ollie Bomber Jacket de Sew a Little Seam. J'ai fait la version non doublée, mais je pense qu'à l'avenir elles seront doublées. Non en fait, je ne pense pas, JE SAIS! 
Pour la version non doublée, c'est une couture assez longue mais relativement simple, mise à part la poche. Il faut vraiment bien suivre les instructions mais le résultat en vaut le coup. 
Je ferai quelques modifications pour le/s prochain/s : la longueur tout d'abord. Il ne manque pas grand-chose, 5cm et il serait parfait. Je ferai les poches un peu plus à l'avant du blouson car là je dois vraiment mettre mes bras en arrière pour mes mains dans les poches. Je ferai une voire deux tailles plus petites également, j'aime mes blousons un peu plus serrés. Enfin, je referai le col car comme vous le verrez sur la dernière photo, ça baille !
Le fait que ce blouson puisse être doublé offre de belles possibilités d'avoir 2 ''versions'' dans un même blouson ou alors un blouson avec une belle doublure!

Laissons place aux photos!











samedi 28 avril 2018

Ma tenue sexy

Des fois, j'ai des envies de coudre des tenues complètes... Même si les vêtements sont évidemment interchangeables avec d'autres, je me dis que la combinaison de ces deux coutures-là sont vraiment top ensemble. J'ai d'ailleurs déjà coupé la moitié d'un ensemble dans les tons orangé, la jupe est prête à coudre mais je dois trouver un patron de haut pour mon lainage... Je ne peux pas faire de pince alors c'est compliqué de trouver mais je vais me pencher sérieusement dessus d'ici peu!
Mais trêve de plaisanterie, revenons à nos moutons. Dans un dernier article (ici), je vous disais pourquoi il faut toujours terminer ce que l'on a commencé ; eh bien là je reviens un peu en arrière. Il y a je pense plus d'un an j'ai commencé à coudre la jupe que je vous présente aujourd'hui. Mais le tissu n'ayant pas l'élasticité demandé par le patron (eh oui je n'en fais qu'à ma tête pour associer un tissu à un patron, et des fois, ça rend les choses plus difficiles mais c'est toujours une belle association à mes yeux!), elle était trop petite. Je ne l'avais donc pas finie et réfléchissais (ça prend du temps...) au moyen de la rendre mettable. Finalement oubliée au bénéfice d'autres cousettes (je sais, je travaille là-dessus!) toutes nouvelles toutes belles, j'ai décidé de la finir il y a quelques jours, m'étant rendue compte qu'avec le poids perdu, elle m'allait comme un gant... La morale de l'histoire c'est : des fois faut finir ce que l'on commence, des fois il faut attendre un peu! Je sais, ma morale vous aide beaucoup et ça me fait vraiment plaisir de vous éclairer ainsi!


Donc, parlons de la jupe : la plus que pratiquée Pirate Pencil Skirt de Patterns for Pirates. Zéro difficulté pour ce patron, fait en 15mn à tout casser pour un résultat plus que satisfaisant. Qui plus est, ce patron est gratuit! Ce patron demande un tissu jersey avec spandex, avec 30-40% d'elasticité, j'ai pris du tissé avec moins de 5% d'élasticité. Oui, je suis une rebelle!

Le haut est un haut chouchou de ma designer chouchou. Je sais que ça fait beaucoup de chouchous mais quand on aime on ne compte pas! C'est le Sincerely Sawyer Sweater de George + Ginger. Pour ce haut, j'ai décidé de le faire une taille en dessous de celle que j'aurais dû coudre. Étant donné que je perds du poids en ce moment, j'avais juste envie de le garder un peu plus longtemps sans toutefois être obligé de le retoucher. Voilà pourquoi il est un peu serré. 
Par ailleurs, à noter que le patron n'a initialement qu'une épaule ouverte. Je me suis rendue compte suite à une erreur (coupé deux fois la manche ouverte!), que le vêtement ainsi fait me plaisait plus que l'original et j'ai remercié ma tête en l'air (oui il m'arrive de me remercier). C'est une couture assez rapide qui ne demande qu'un peu de précision au  moment de faire le bais de l'ouverture de la/des manche/s.

Et voilà ma tenue complète. Je me trouve assez sexy là-dedans. On sait par contre toutes que le fait de se sentir sexy ne réside pas seulement dans ce que l'on porte qui est visible... La dernière photo vous fera comprendre ce que je veux dire, et vous pourrez admirer mes belles gambettes ! Place aux photos !








Mon gilet de poils

Quelle poésie, ce titre !  Cela faisait longtemps que je voulais me faire une veste sans manches en fausse fourrure, et la soirée thé...